Lecture : « Chérie je vais à Charlie »

Pendant que je me dirige vers l’aéroport pour prendre mon avion pour Bruxelles, je profite du voyage pour regarder par la fenêtre du train.
C’est un jour de printemps ! Dans la campagne verdoyante, des promeneurs du dimanche profitent des doux rayons du soleil pour s’égayer dans la nature. Sur un vélo, assise sur le guidon, une fille enlace son père de toute son admiration.

En même temps, je lis Maryse Wolinski ”Chérie, je vais à Charlie », le récit poignant consacré à Georges, son mari assassiné le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo. Un sentiment de tristesse m’étreint.

Georges Wolinski (1934-2015) au salon du livre de Paris en mars 2011.

J’y découvre aussi l’utilisation touchante et charmante des post-it rédigés par Georges à l’attention de Maryse :

«En cet été que je passe seule à Paris, souvent il m’arrive de relire l’un des post-dit que Georges m’a laissés. Je me promène le long du couloir où je les ai alignés, et je les regarde. Je encore et toujours à la main de Georges les griffonnais. Je me remémore la tendresse contenue dans ses mots, dans ses gestes. Cette tendresse qui lui faisait si peur à l’aube de la cinquantaine.» (p. 84)

 

Maryse a disposé dans son appartement les post-it de Georges.

 

Je lis émerveillé une belle histoire d’amour de 47 ans, brisée nette que rien ne peut justifié. En même temps, c’est la vie qui doit prendre le pas sur la haine et la mort. Malgré la douleur… Bien à vous Maryse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s