Revue de presse : Martin Suter explore la face cachée des banques suisses

Un conte moral, une plongée dans les bas-fonds de la finance, un roman très noir: avec Montecristo, Martin Suter ne prend pas de gants pour remuer la boue dans laquelle clapote la finance, fût-ce dans les locaux impeccables des banques suisses.

from Pocket http://ift.tt/1i8TxjC
via IFTTT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s