Faire parler des documents connus pour leur faire dire autre chose

Blog Histoire Géo

Une jeune chercheuse en contrat avec l’université de Stanford aux Etats-unis s’est penchée sur les « mots d’absence » de travailleurs égyptiens vivant entre 1300 et 1000 ans av. J.-C. environ, à Deir el-Médineh, près de Louxor.
Elle a étudié sous un angle inédit l’important corpus de papyrus et d’inscriptions découverts dans le dépôt d’ordures du village qui logeait peintres, scribes, dessinateurs et carriers qui travaillaient à la construction des tombes des Pharaons, dans la vallée des rois.
Elle a ainsi analysé plus de deux mille  tessons sur lesquels sont inscrits la date à laquelle un ouvrier ou un artisan n’était pas allé travailler.
Elle a pu démontré le caractère saisonnier des infections : à Deir el-Médineh, la proportion de malades parmi les absents est maximum en avril-mai. Mille ans plus tard, dans la même région alors dominée par les Romains, c’était toujours le cas, selon une étude datant d’il y…

View original post 198 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s