La pédagogie active sans la pédagogie inversée: c’est possible! | CLAAC

La pédagogie active, qu’elle se déroule dans une #CLAAC ou dans une classe traditionnelle, amène à penser que l’enseignement magistral n’a plus la place maîtresse qu’il occupait auparavant. Dans ce contexte, comment favoriser l’acquisition des faits ou des concepts en ayant de moins en moins recours à l’exposé magistral en classe?

Une piste de solution est la pédagogie inversée (voir le billet de mon collègue Samuel Bernard). Celle-ci est populaire chez plusieurs enseignantes et enseignants qui y voient une façon de dynamiser leurs cours et de favoriser la motivation des étudiants. Au collégial, plusieurs collègues témoignent d’expériences positives (par exemple, voir les récits de Johanne Morin, Christian Drouin et Mélanie Jaqmain). En visionnant des vidéos ou en lisant des textes à l’extérieur de la classe, leurs étudiants s’approprient la matière et l’appliquent en classe individuellement ou lors d’activités collaboratives ou coopératives.

D’autres enseignantes et enseignants hésitent à plonger ou ont vécu des expériences frustrantes. La rédaction de textes adaptés au niveau des étudiants ou la réalisation de vidéos, même de courte durée, demande beaucoup d’effort et de temps de la part de l’enseignant et, dans le cas particulier des vidéos, une appropriation de nouvelles technologies.

via La pédagogie active sans la pédagogie inversée: c’est possible! | CLAAC : Les classes d’apprentissage actif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s